La Chasse
     
La Chasse
Cela fait 5 heures que l'on marche à tout allure. On est parti très tôt mais, déjà, la chaleur est là. Je n'ai plus d'eau et je ne sais pas comment se passera le retour. Enfin, Dia s'arrête, il donne quelques conseils aux autres chasseurs et m'indique de le suivre dans de hautes herbes. Dia a beau m'expliquer qu'il a des remèdes contre les morsures de serpents, je suis un peu tendu et inquiet de m'enfoncer dans cette végétation. Mais, bon, je n'ai pas marché comme un damné pour rester au bord du chemin, allez hop c'est parti. Le ballet de Dia est étonnant, il marche sans bruit à l'affut du moindre cri, s'immobilise, lève sa main pour m'indiquer de ne pas bouger et l'on reste ainsi pendant au moins 10 minutes silencieux et immobiles. Et puis d'un seul coup à quelques mètres un vol de perdrix, Dia tire une cartouche et 3 superbes perdrix tombent à mes pieds.
Je me sens pataud et lourd dans cette savane par rapport à Dia Keita son déplacement est lent et harmonieux, il s'incline comme les herbes au gré du vent, disparaît réapparait, tourne à gauche, renifle l'air, écoute le vent, saute sans bruit, bondit sans retomber. Il est nature et moi je suis lourd, épuisé mais totalement admiratif de ce spectacle.
Dia décide de l'arrêt de la chasse, ouf il était temps, l'idée de rentrer me panique. Il le sent et durant le retour, il me donne son eau, me porte mon sac et enfin, m'encourage pour arriver la nuit tombée au village.
Cette première chasse avec Dia restera un grand souvenir, maintes fois je l'ai accompagné dans d'autres périples et j'ai toujours eu l'impression que quand Dia Keita s'enfoncait dans la savane, il disparaissait, se confondait avec les herbes et le vent. Maintes fois j'ai eu le sentiment qu'il devenait autre tout en me protégeant.
Top